Les mécanismes cérébraux des apprentissages.

par C. Moyon

Mesdames et messieurs, chères et chers élèves,

Voici une conférence à regarder attentivement pour comprendre quels sont les mécanismes de vos cerveaux qui vous permettent d’apprendre et de retenir plus ou moins les informations vue en cours et/ou travaillées à la maison et pourquoi l’utilisation des smartphones est contre-productive (même leur présence sur la table où vous travaillez).

Vous pouvez sauter l’introduction si vous le souhaitez : rendez vous à la 20ème minute pour démarrer directement avec la conférence.

Ce qui apparait clairement c’est :
- La nécessité d’une bonne qualité d’attention (il faut supprimer les éléments diminuant les facultés d’attention, télévision, console de jeux, même un smartphone éteint à coté de soi).
- La nécessité d’un temps de sommeil convenable et d’une bonne qualité de sommeil (environ 10h de sommeil pour les élèves en 6ème et en 5ème, ce temps est moindre chez les adolescents, il ne faut pas d’éléments pouvant perturber le sommeil comme les smartphones (encore une fois)).
- Les apprentissages doivent être réguliers et répétitifs. Il faut faire, refaire, re-refaire comme un joueur de foot qui tire 100 fois de suite en direction d’une lucarne, comme un musicien qui fait ses gammes). La répétition est la clé de capacités de plus en plus fines (de plus en plus qualitatives).
- Il faut avoir des apprentissages pluri-modales, c’est à dire qu’il faut apprendre de différentes manières, en apprenant et récitant, en écoutant les autres, en faisant un dessin, en mimant, ...
- Les apprentissages fonctionnent mieux s’ils sont associés à du plaisir (temps passé à coté de maman et papa à travailler, à imiter, anecdotes amusantes, ...)

L’apprentissage de nouvelles connaissances ou de nouvelles pratiques (sportives, artistiques, ...) est donc un travail à plein temps.

Bon visionnage,
M. mOyOn